Zonzon Pépette – André Baillon #1

En ce moment, deux heures par night (en fait c’est plus mais après je sais pas compter), je roule ma bosse sur Zonzon Pépette (Fille de Londres en subtitle), un texte catin-voyou d’André Baillon, et ça m’amuse drôlement. Du coup, bon, même si dans l’esprit je ne l’impose pas forcément à publie.net (mais ça peut bicher tac tac), je cogite à fond pour en faire un « objet » coulissimo avec un graphisme saveur Série Noire BD 1920 Modern tout ça en même temps. Je me marre bien (toute seule). Ça va me prendre quelque temps (assez mucho même) parce que c’est du hobby et bibi oh pas trop le time, mais ça me dit bien de revisiter tous les textes que j’ai dans mes tiroirs, du temps que je collectais comme une dingue de la textaille argotique populos grand écart fin 19e middle 20e, mais d’une manière un peu moins classicos que le classicos qu’on a l’habitude de trouver en temps normal. C’est mon feune du moment. Ça m’occupe l’esprit quand je dors, alors du coup j’me réveille et hop hop Photoshop et hop hop le code et hop hop retour au papier pour vérifier tout ça dans l’édition d’il y a long time mille neuf cent vingt-trois très exactly, chaque chapitre étant une p’tite histoire. Si je savais graphismer pour de vrai et vite, j’en aurais fait un roman graphique. Mais là ça sera moit’moit’ fifty-fifty hybride ebook textimage. Et même que la construction sera pas compliquée et que les images seront en noir et blanc, comme ça, personne pourra pleurer de pas pouvoir le lire, iPad or not, ça marchera. Enfin j’espère. J’ai pas encore tout testé, mais je laisse la période des bugs pour le grand final, pour l’instant c’est l’amusement del momento. Possible même que je fasse une édition papier limitée à un seul exemplaire relié à la main avec ma grande aiguille et une reliure japonaise enfouie dans mes souvenirs (faut que je me rappelle comment on fait), et je le mettrai dans ma bibliothèque en me la pétant grave, c’est moi que j’la fait, papir + ebook, night after night, pour la catin de Baillon. Et pour les remerciements, thank you thank you clap clap, dans le générique, je mettrai Blondin, Boudard, Caradec, Giraud, Bruant, Simonin, Yonnet et Le Breton, c’est même ambiance, seront pas perdus.

Là c’est pas forcément des images finales, c’est des p’tits tests, c’est pour donner le ton. Ça va être totalement coule tu vas voir. Ouais ouais. Treuste mi.

4 Commentaires

  1. Morgane Shanghai

    Oh mais j’en veux plein moi du textimajennoiréblan :3 Alors j’espère que Zonzon Pépette va se prendre un petit vent de PAO pour que je le POD sans pitié :)

  2. Ouais ça je sais pas, on verra pour le POD ;) – pour l’instant le plus fun c’est quand même d’inventer ebookement parlant, l’papir c’est l’papir c’est pas l’pire mais j’préfère quand même cogiter sur du code :)

  3. Morgane Shanghai

    Le code c’est plus vivant, ça doit se trémousser sur l’écran :3

  4. Pingback: Mise en page et livre numérique - carnet

Rajoute ton grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :